Vol d’argent dans des scellés: l’ex-procureur de Bayonne relaxé

PARIS, 9 fév 2010 (AFP) – L'ancien procureur de la République de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Pierre Hontang, qui était soupçonné d'avoir volé 2.225 euros dans des scellés du TGI de Bayonne, a été relaxé mardi de ces faits par le tribunal correctionnel de Paris.

"Il n'est pas démontré que Pierre Hontang a commis les faits de vol et de bris et détournements de scellés qui lui sont reprochés", a écrit la 17e chambre dans son jugement.
   Déjà condamné dans une autre affaire pour vol et escroquerie, M. Hontang a été révoqué de la magistrature à l'été 2007 par décision du garde des Sceaux. Dans l'affaire tranchée mardi à Paris, l'ancien magistrat était soupçonné d'avoir dérobé 2.225 euros provenant d'un trafic de stupéfiants et entreposés dans trois scellés du tribunal de Bayonne. C'est la découverte d'un reste de scellé dans le bureau de M. Hontang qui avait semé le doute à son encontre. Estimant qu'il existait "des incertitudes", le parquet avait requis un non-lieu dans cette affaire, mais le juge d'instruction avait bravé ces réquisitions et renvoyé le magistrat en correctionnelle pour "vol" et "bris de scellés".
   Le 6 janvier, à l'audience, M. Hontang avait fermement maintenu ses dénégations.
   Le ministère public avait requis sa relaxe, estimant que si plusieurs éléments établissaient que le magistrat pouvait être l'auteur des faits, rien ne démontrait pour autant qu'il les avait commis.En novembre 2008, Pierre Hontang a été définitivement condamné à 18 mois de prison avec sursis pour vol et escroquerie. La justice l'a reconnu coupable d'avoir, lors d'un colloque en Allemagne sur la déontologie des magistrats, dérobé une carte bleue à l'une des participantes. Il s'en serait ensuite servi
pour régler deux prestations sexuelles dans un bar à hôtesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *