Affaire Francis Mariani: nouvelle mise en examen

MARSEILLE, 1 sept 2010 (AFP) – Claude Chossat, ancien lieutenant présumé de Francis Mariani, a été mis en examen en août par un juge marseillais dans le cadre d'une enquête ouverte après la mort du défunt chef de gang bastiais, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête.

C'est la quatrième fois que M. Chossat, 32 ans, ancien pilote de rallye, est mis en examen dans des affaires touchant au banditisme corse. Représenté
par Me Jean-Michel Mariaggi, du barreau d'Ajaccio, il a fait appel, mercredi, de sa mise en détention dans cette dernière affaire devant la chambre de
l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence.
   Actuellement incarcéré à Ajaccio pour escroquerie, il a été mis en examen en janvier 2010 pour l'assassinat, en avril 2008, de Richard Casanova à
Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), et en décembre 2009 pour le meurtre de Jean-Claude Tasso, commis en 2008 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).
   Cette fois, M. Chossat se voit reprocher par un magistrat de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille la fourniture d'armes retrouvées dans un hangar isolé de Haute-Corse, où Francis Mariani, 59 ans, avait trouvé la mort en janvier 2009 dans une explosion, considérée comme accidentelle par la justice, alors qu'il était en cavale.
   Plusieurs personnes ont déjà été mises en examen, en mai, dans ce dossier qui vise à éclairer les conditions d'organisation de la cavale de Francis
Mariani et les projets que le parrain présumé nourrissait avec ses complices, qui avaient constitué un véritable arsenal sur fond de règlements de comptes à
répétition dans le milieu insulaire.
   Selon des aveux aux policiers publiés dans la presse, M. Chossat aurait reconnu la participation de Francis Mariani à l'élimination de Richard Casanova et de Daniel Vittini, autre figure de la "Brise", en juillet 2008 à Corte.
   Qualifié depuis de "repenti", il ne dispose pas d'un statut ni de protection particulière, selon la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *