Val-de-Marne : un ex-cadre hospitalier jugé pour corruption

CRETEIL, 29 nov 2010 (AFP) – Un ancien cadre de l’hôpital Paul-Guiraud de  Villejuif (Val-de-Marne) a comparu lundi devant le tribunal correctionnel de  Créteil pour avoir attribué des contrats de travaux publics en échange  d’avantages financiers entre 2006 et 2007.

Son adjointe, toujours en poste, était elle poursuivie pour avoir favorisé  une entreprise de démolition qu’elle domiciliait à sa propre adresse.

Au total, quatre entreprises de travaux publics et leurs dirigeants se  trouvaient à leurs côtés sur le banc des prévenus pour corruption active ou  « recel de biens provenant d’atteinte (…) à l’égalité des candidats devant  les marchés publics ».

Ancien directeur des services techniques à l’hôpital Paul-Guiraud,  Christian Nardone aurait sollicité trois de ces entreprises entre 2006 et 2007  pour obtenir des faveurs financières en échange de marchés : la location de  voitures le week-end ou la prise en charge à hauteur de 5.000 euros d’un  voyage en Afrique du Sud.

« Je n’ai jamais exigé de geste commercial (…) Il n’y avait pas de  contrepartie », a clamé le quinquagénaire.

« Est-ce que ça vous semble normal de bénéficier de ces avantages provenant  d’entreprises en contrat avec l’hôpital », l’interroge le président Philippe  Michel.

« Je ne me suis jamais posé la question », lâche le prévenu.

Deux ans de prison dont 18 mois avec sursis et 10.000 ont été requis à son  encontre.

A ses côtés, son ancienne adjointe, Yamina Ould Bouamama était poursuivie  pour avoir favorisé une entreprise de démolition, qui, à peine créée, a  remporté en moins d’un an plus de 300.000 euros de contrats à Paul-Guiraud,  par le biais de devis falsifiés.

Selon l’accusation, les contrats étaient « saucissonnés » en sous-contrats  pour éviter un régime d’appels d’offre plus contraignant.

Une peine d’un an de prison avec sursis a été requise contre cette salariée  et contre le dirigeant de l’entreprise de démolition.

jt/ng/jpa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *