remove_action('wp_head', 'wp_generator'); Sursis requis contre Gervinho pour avoir renversé un motard | Page-crime.com

Sursis requis contre Gervinho pour avoir renversé un motard

LILLE, 12 oct 2010 (AFP) – Un an de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende ont été requis mardi contre l'international ivoirien du LOSC (Ligue 1), Gervinho, poursuivi devant le tribunal correctionnel de Lille pour avoir grillé un stop et renversé un motard en novembre 2009.

L'attaquant du LOSC se rendait à l'entraînement le 27 novembre 2009 au olant d'un 4X4 lorsqu'il a franchi un stop et percuté un jeune motard à Villeneuve-d'Ascq, près de Lille.
   La victime, légèrement blessée à une main, affirme souffrir aujourd'hui de douleurs et d'insomnies dues au traumatisme de l'accident. Elle accuse
Gervinho d'avoir refusé d'établir un constat, d'appeler la police et les pompiers, et d'avoir tenté de monnayer son silence.
   "Il m'a dit: +désolé, j'ai un rendez-vous, je n'ai pas le temps", a affirmé à la barre Guillaume Voltolini, 24 ans. "Ce sont des techniciens d'ErDF qui
m'ont porté assistance", a-t-il ajouté.
   Deux jours avant les faits, Gervinho avait été contrôlé à Lille en possession d'un faux permis de conduire ivoirien. Il a été de nouveau contrôlé le 8 avril, toujours sans permis valable.
   Absent lors d'une première audience en juin pour cause de Coupe du monde, Gervinho, 23 ans, s'est finalement présenté mardi devant le tribunal.
   En veste violette griffée, jean's et baskets, il a réfuté les accusations de la victime, expliqué qu'il ignorait que son permis ivoirien était faux et fait valoir qu'il s'était inscrit dans une auto-école pour passer son permis.
   "J'espère le passer avant le 9 novembre", date fixée pour le prononcé de sa peine, a-t-il déclaré à l'AFP à l'issue de l'audience.
   Le ministère public a dénoncé "le caractère délibéré, la persistance et l'obstination" du prévenu à reprendre le volant malgré un défaut de permis.
   Il a en revanche requis l'annulation de la procédure concernant la conduite sans permis du 25 novembre, les policiers l'ayant entendu en le "privant de
liberté" mais sans le placer en garde à vue.
   La partie civile a réclamé 6.000 euros de dommages et intérêts.  "J'assumerai la décision (du tribunal). Je me suis excusé devant tout le monde, j'espère être rentré dans la normalité", a dit Gervinho à l'AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *