remove_action('wp_head', 'wp_generator'); Le sénateur Gaston Flosse à nouveau en détention provisoire | Page-crime.com

Le sénateur Gaston Flosse à nouveau en détention provisoire

PAPEETE, 2 déc 2009 (AFP) – Le sénateur de la Polynésie française Gaston Flosse (DVD), mis en examen pour corruption passive, recel d'abus de biens sociaux et complicité de destruction de preuves, a été de nouveau placé en
détention provisoire, mercredi après-midi à Tahiti, a-t-on appris auprès du tribunal de Papeete.

Gaston Flosse avait été remis en liberté le 25 novembre, après 16 jours de prison, sur décision de la juge des libertés, confirmée par le premier président de la cour d'appel de Papeete, malgré un appel et un référé détention déposé par le parquet.
   Le procureur de la République avait alors estimé que " la détention était nécessaire jusqu'aux confrontations".
   Mercredi en revanche, l'analyse du parquet a été confirmée par la chambre de l'instruction, composée de trois juges. Gaston Flosse a aussitôt été incarcéré au centre pénitentiaire de Nuutania, proche de Papeete.
   Le procureur José Thorel a déclaré à l'AFP que " cette détention provisoire va permettre à l'enquête de suivre son cours : des confrontations, entre le 3 et le 11 novembre, mais aussi des commissions rogatoires, d'autres auditions et gardes à vues ". Les commissions rogatoires concerneront la Direction de la Sécurité Publique (police de Papeete) et la Division Nationale des Investigations Financières (DNIF).
   Reprenant les interrogations de l'entourage de Gaston Flosse sur les décisions contradictoires de la justice, Maître François Quinquis, son avocat, a déclaré : " je ne voudrais pas qu'un des propos tenus par l'avocat general lors des débats, et que je me permets de citer, soit exact, à savoir : nous sommes dans le cadre d'un règlement de comptes entre juges, par décision de justice interposée. "
   Hubert Haddad, chef d'entreprise mis en examen dans la même affaire que Gaston Flosse, a en revanche été remis en liberté, contre une caution de 80 millions CFP (667 000 Euros). Son hospitalisation récente pour des problèmes
cardiaques pourrait avoir joué sur la décision de la chambre de l'instruction, selon ses avocats.’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *