remove_action('wp_head', 'wp_generator'); Côte d’Azur: fin de la garde à vue d’une fille du sénateur René Vestri | Page-crime.com

Côte d’Azur: fin de la garde à vue d’une fille du sénateur René Vestri

NICE, 4 déc 2009 (AFP) – L'une des filles de René Vestri, sénateur-maire UMP de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes), Olivia Vanacore, a été remise en liberté jeudi en fin d'après-midi au terme de 36 heures de garde à vue, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête.

La police avait procédé à cette garde à vue sur commission rogatoire du juge Charles Duchaine de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, qui a conduit à l'incarcération le 26 novembre du maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, et d'un important patron du bâtiment et des travaux publics, Lino Alberti, dans le cadre d'une affaire de corruption
présumée.
   La semaine dernière, la mairie de Saint-Jean-Cap-Ferrat avait été perquisitionnée par la police qui enquêtait sur des liens éventuels entre René Vestri et Lino Alberti.
   Une autre fille du sénateur, Marjorie, ainsi que son épouse Lucette, avaient été placées en garde à vue, la semaine dernière, et entendues par la police avant d'être remises en liberté.
   Dans le coffre d'une agence bancaire, ouvert par le couple Vestri, les policiers ont trouvé 500.000 euros en liquide, une somme provenant partiellement d'un héritage du frère de Lucette, selon Maître Gérard Baudoux, avocat de René Vestri.
   Olivia Vanacore gère avec son époux un restaurant sur la petite plage de "Passable" à Saint-Jean-Cap-Ferrat, l'une des communes huppées de la Côte d'Azur.’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *